Atalante Energies sur Youtube Atalante Energies sur Linkedin
Qui sommes-nous ? L’équipe Les parcs Mise en place d'un parc F.A.Q. Contact
 

La mise en place d'un parc

De l’identification d’un site au premier tour de pales, le développement d’un parc éolien doit franchir différentes étapes. Cela nécessite de 8 à 10 années de travail pour que le parc se concrétise.

De nombreuses études faisant appel à des experts pluridisciplinaires (environnementalistes, géomètre, acousticien, paysagiste, électricien, génie civiliste,…) sont menées. En parallèle, une large place est faite à l’information et à la concertation avec les acteurs et décideurs locaux, les riverains et le public.

Ces démarches permettent l’obtention des nombreuses autorisations administratives indispensables à la construction et à l’exploitation d’un parc éolien.

Tout au long du cycle de vie d’un projet, Atalante Energies veille à ce que les expertises et procédures soient réalisées dans les standards de qualité et de sécurité en vigueur.

 
 
La recherche du site

La première étape dans le développement d’un parc éolien est la pré-sélection d’un site.

Il doit être suffisamment venté, à distance des habitations (à un minimum de 500 mètres), être facile à raccorder au réseau électrique, ne pas être soumis à des contraintes ou servitudes particulières techniques ou environnementales (aviation civile ou militaire, radars, zonages naturels, patrimoine paysager et architectural, etc.).

 
 
Une large concertation

Nos projets éoliens sont mis en place en concertation avec les habitants, les associations locales, les communes, les collectivités territoriales, les services de l’état et les administrations. Nous transmettons une information régulière et nous organisons de nombreuses réunions publiques pour permettre à la population de mieux comprendre le cycle de vie d’un projet éolien.

 
 
L’analyse environnementale

Après avoir reçu l’aval des élus locaux sur le principe d’implanter des éoliennes sur leur territoire, les expertises nécessaires à la constitution d’une étude d’impact sont effectuées : c’est l’étape clé pour s’assurer de la pertinence du choix du site et déterminer l’emplacement précis de chaque éolienne.

L’évaluation environnementale fait le point sur l’état initial du site d’implantation envisagé. Toutes les composantes de l’environnement sont finement analysées pour garantir une bonne intégration du parc éolien, évaluer et minimiser ses impacts.

Milieu physique : topographie, géologie, hydrographie, risques naturels, climatologie…
Milieu biologique : habitats naturels et flore, mammifères, avifaune, insectes, reptiles et amphibiens, trames vertes et bleues…
Milieu humain : habitat, industrie et artisanat, agriculture, urbanisme, cadre de vie (acoustique).
Patrimoine culturel et archéologique, tourisme et loisirs.
Entités paysagères : histoire, culture, relief, végétation, bâti.

Cette étape essentielle se concrétise par le document de référence du projet, support des différentes concertations et des demandes de permis de construire. Une étude de danger est également réalisée dans le cadre de l’autorisation ICPE (Installation Classée pour la protection de l’environnement).

 
 
Autorisations et documents légaux

Les administrations, les services de l’Etat, notamment la DREAL (Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement), le SDAP (Service Départemental de l’Architecture et du Patrimoine), la DDT (Direction Départementale des Territoires), l’armée, les collectivités et les concessionnaires, donnent leur avis sur la demande de permis de construire et désormais sur l’autorisation ICPE (Installation Classée pour la Protection de l’Environnement), qui sont les deux principales autorisations à obtenir pour construire et exploiter un parc.

Au cours de l’instruction administrative, le dossier est soumis à enquête publique. Lors de cette étape la population peut consulter tous les dossiers déposés et donner son avis sur le projet. Les communes voisines du projet sont aussi consultées.

En parallèle, des démarches sont menées avec ERDF, RTE ou les régies pour permettre le raccordement du futur parc au réseau électrique existant.

 
 
Construction

Une fois les autorisations administratives obtenues, la construction du parc éolien peut débuter. Cette étape requiert en moyenne de 18 à 36 mois et nécessite une logistique et une coordination sans faille.

Elle comprend :

Les études d'exécution   Les travaux de génie civil,
Les appels d'offre   Les travaux électriques,
La mise en œuvre des contrats d'assurance chantier, de contrôle technique, d'hygiène et sécurité, de raccordements aux réseaux, de vente de l’électricité,   La livraison et le montage des éoliennes,
    Les essais et la mise en service du parc.
Les travaux de terrassement et de voirie,      
 
 
Exploitation

La surveillance et la maintenance des parcs éoliens par des techniciens spécialisés garantissent le succès de l’exploitation de nos éoliennes. Les installations sont contrôlées à distance 24/24h par les turbiniers avec qui nous avons des contrats de maintenance.

Nos équipes réalisent également des inspections hebdomadaires sur site pour pouvoir réagir rapidement en cas de besoin, veiller à la pérennité des installations et ce, en étant vigilants au respect des règles de sécurité par tous les intervenants. Ils assurent ainsi les conditions d’une parfaite exploitation.

La proximité de nos coordinateurs locaux en Région leur permet par ailleurs de pouvoir rencontrer régulièrement les mairies et répondre aux demandes des riverains.

 
 
Mentions légales >> Qui sommes nous >> L’équipe >> Les parcs >> Faq >> Actualités >> Contact © 2014 Atalante Energies S.A.S // Mentions légales.